Recherche

24/01/2017

Never Never, saison 2 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher


Quatrième de couverture

Silas et Charlie sont toujours frappés par la même affliction : ils ont perdu tous leurs souvenirs.
Ils en savent un peu plus sur eux-mêmes mais ignorent encore la raison de leurs problèmes.
Ils vont devoir continuer à enquêter sur leur passé, explorer chaque piste, chaque petit indice qu’ils ont laissé derrière eux.
Il en va de leur avenir et peut-être de leur bonheur.

Mon avis

Etant donné que le 3e tome allait bientôt sortir, il était temps de me procurer ce 2e volume. Vu la fin du premier tome et la frustration qui s’en est suivie parce qu’il faut l’avouer, on nous a bien appâté mais il n’y avait pas grand-chose à se mettre sous la dent, j’ai délibérément attendu pour pouvoir enchaîner les deux derniers et j’ai bien fait ! Parce que la fin de celui-ci est aussi frustrante que le précédent.

Dans cette 2e saison, nous retrouvons donc Silas et Charlie alors qu’ils venaient de comprendre qu’ils sont étaient victimes d’une amnésie qui revenait en boucle. Ils n’ont que 48h pour récolter des informations avant que leur mémoire ne s’efface de nouveau. L’histoire débute avec le point de vue de Silas retrouvant ses dernières notes pour comprendre la situation avant d’essayer de retrouver Charlie qui a disparu. Comme il a perdu la mémoire, une fois de plu,  il est perdu mais tâche de prendre la situation en main.

En parallèle nous découvrons Charlie qui semble être enfermée quelque part, seule sans qu’on n’en sache plus. Nous sommes aussi « perdu » qu’elle puisqu’on ignore où elle se trouve. Au fur et à mesure, Silas cherche de nouveau indices, se fait aider de son petit frère et de la petite sœur de Charlie pour la retrouver et aussi comprendre pourquoi ils deviennent amnésiques. L’enquête avance et l’on en apprend un peu plus sur leur problème ainsi que la situation de leurs parents. Mais là encore beaucoup de choses restent en suspens c’est très intriguant tout ça.

J’ai pris plaisir à lire ce 2e volume qui reste dans la lignée du précédent. C’est prenant et intriguant, on ignore encore beaucoup de choses mais quelques éléments nouveaux viennent s’ajouter à ce que l’on sait déjà pour avoir une meilleure situation d’ensemble et comprendre ce qui se passe mais évidemment les auteurs nous réservent encore bien des surprises car nombres de questions restent sans réponse. Après tout, il faut bien justifier ce 3e tome…

D’ailleurs à ce propos, je persiste à penser que ça aurait dû être un seul et unique tome et pas une trilogie façon roman feuilleton parce que c’est vraiment frustrant, quand on arrive à la fin, on a la sensation d’un goût d’inachevée, on avance à petit pas, comme dans une série TV ou le roman feuilleton (qui n’existe plus vraiment aujourd’hui) et c’est quelque peu énervant. Mais je ne reviendrai pas plus longtemps sur ce point, je m’étais déjà exprimée à ce sujet lors de la chronique du premier volume.

En bref, ce 2e épisode de Never Never est intéressant et tout aussi prenant que le premier. On en apprend plus sur les personnages, sur leur problème mais aussi sur leur situation familiale. Mais une fois encore beaucoup de choses restent en attente, j’espère en savoir plus dans le dernier volume qui est sensé dévoiler tous les secrets. Affaire à suivre !

23/01/2017

Fils de sorcières de Pierre Bottero

Quatrième de couverture

Je m’appelle Jean et je vis dans une famille où toutes les filles sont des sorcières : ma mère, mes tantes et même ma petite sœur…
Ça ne me dérangeait pas jusqu’à ce qu’un terrible buveur de magie s’attaque à elles. Comment faire pour les sauver ?

Mon avis

Je ne connaissais pas du tout ce livre de Pierre Bottero, qui, il faut le dire est plus connu pour ses trilogies d’Ewilan ou Le pacte des marchombres. J’étais donc curieuse de voir ce que cela pouvait donner, d’autant plus que le public cible est plus jeune que d’habitude. Fils de sorcières a été une belle surprise, une lecture bien sympathique que je vous recommande.

Fils de sorcières raconte l’histoire de Jean, un petit garçon qui vit dans une famille où il n’y a que des filles et plus particulièrement des sorcières, que ce soit ses nombreuses tantes, sa mère ou encore sa petite sœur alors que lui-même ne possède aucun pouvoir. Car la magie ne se transmet que de mère en fille. Tout allait bien dans la vie de Jean jusqu’à ce que ses tantes disparaissent les unes après les autres… Un terrible buveur de magie sévit en ville, il faut agir vite avant qu’il ne s’attaque au reste de sa famille. Mais comment faire pour y parvenir ?

L’intrigue est bonne et bien menée. L’action arrive dès les premières pages de sorte que l’on n’ait pas le temps de s’ennuyer et ce, jusqu’à la fin. Elle est bien rythmée avec ses petits moments de pause pour reprendre notre souffle mais ce n’est que pour mieux repartir sur des chapeaux de roue car le temps presse !

L’histoire est racontée du point de vue de Jean qui nous présente sa famille quelque peu hors du commun, une famille de sorcières où pratiquer la magie à chaque instant ne pose aucun problème et ne semble pas anormal. Jean vit notamment avec sa mère et sa petite sœur mais ses tantes, les sœurs de sa mère sont très proches et souvent à la maison. C’est une famille très unie.

Les personnages sont attachants et sympathiques, de quoi passer un bon moment de lecture en leur compagnie, que ce soit Jean qui se retrouve confronté au danger mais qui est prêt à tout pour aider sa famille, sa petite sœur qui est trop chou et est bien plus mature en dépit de son âge et d’autres encore que l’on va découvrir au fur et à mesure de l’histoire.

En bref, Fils de sorcières est un petit roman bien sympathique que je vous conseille, que ce soit pour vous ou vos enfants. De quoi s’initier à la Fantasy et au monde de la magie car la sorcellerie c’est ce qu’il y a de mieux, il faut l’avouer ! L’intrigue est bonne et bien menée, c’est tout mignon mais pas facile pour autant et les personnages sont agréables, dommage de devoir déjà les quitter.

En partenariat avec


(Paris)

C'est lundi, que lisez-vous ? [87]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. La relève après Mallou, le récap des liens se fait maintenant chez Galleane.

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

22/01/2017

Les petites reines est adapté au Théâtre !

Source image

Je suis certaine que vous avez déjà entendu parler de ce superbe roman : Les petites reines de Clémentine Beauvais. Je l’avais lu il y a deux ans de ça au moment de sa sortie et ça avait été une très belle surprise. Un livre que je vous ai recommandé plus d’une fois, et je ne vous cache pas que dans le cadre de mon travail, je le conseille très souvent !

Si vous ne le connaissez pas, vous pouvez lire ma chronique ici pour vous convaincre de lire ce petit bijou.

Les petites reines est un roman frais et léger empli de cynisme et de sarcasme de la part de la narratrice : Mireille, tout en traitant de manières sous-jacent de certains sujets de société bien réel et sérieux. En somme, un roman que bon nombre d’ados mais également d’adultes devraient lire !

Eh bien ce roman va être adapté au théâtre par Justine Heynemann ! Je vous avoue que je serai très curieuse de voir ce que ça peut donner.

La pièce sera jouée le 7 mars prochain, au Théâtre Montansier de Versailles.

Pour plus d’informations, c’est ici : http://www.theatremontansier.com/evenement/les-petites-reines-2/

Saga vol.6 de Fiona Staples et Brian K. Vaughan

Quatrième de couverture

Réunis pour finalement voir leur fille kidnappée par des membres de la Dernière Révolution, Marko et Alana sont sous le choc. Ils ignorent tout de leurs intentions envers Hazel et du lieu où est elle se trouve actuellement. Le Testament, de son côté, se remet progressivement sur pied grâce aux efforts conjoints de Gwendoline et Sophie, non sans pleurer la mort de sa soeur La Marque. En somme, une « résurrection » dont le mercenaire se serait bien passé...

Mon avis

Voici enfin le 6e tome de Saga dont je deviens de plus en plus fan ! Si vous n’avez pas encore commencé cette série, il serait temps de s’y mettre ! Je ne suis pas forcément fan de la SF à la base mais Saga est vraiment très chouette, donc même si ce n’est pas votre genre de prédilection, tentez quand même !

L’histoire reprend quelques temps plus tard après la fin du 5e volume. Hazel a été kidnappée, Marko et Alana font tout pour la retrouver. Nous suivons donc leurs péripéties car cette mission va évidemment s’avérer plus compliquée que prévue. Dans un premier temps, il faut la localiser et ensuite aller la chercher et quand on est activement recherché, rien n’est facile.

En parallèle, nous voyons Hazel évoluer dans son nouveau milieu de vie, cette petite fille pleine de vie qui est bien plus consciente de ce qui se joue. On le voit notamment dans la narration puisque c’est elle qui raconte sa propre histoire et il est évident que lorsqu’on est en guerre, on grandit bien plus vite et l’on est conscient de plus de choses malgré un jeune âge.

Une intrigue vraiment bonne et bien menée avec son lot d’action et de problèmes. En suivant plusieurs groupes de personnages cela nous permet d’avoir une vision d’ensemble de la situation et de voir aussi les problèmes qui attendent notre couple, désespéré de retrouver leur petite fille dont l’existence est encore ignorée par la majorité.

Le seul problème avec les BD, c’est que ça se lit bien trop vite et quand on arrive à la fin, c’est vraiment frustrant. Et encore plus quand on nous balance une telle information et qu’il faille attendre la suite… Je n’aime pas les cliffhangers mais je trouve que c’est encore pire dans les BD parce que la fin arrive plus vite que dans un roman…

En bref, ce 6e volume est à la hauteur des précédents. L’action est omniprésente, de quoi passer un bon moment. Les informations et révélations continuent ce qui nous permet d’en savoir plus sur la situation et l’univers dans lequel nous évoluons. Les personnages sont toujours aussi sympathiques et attachants. Je suis tout simplement fan de cette série, donc n’hésitez pas à lire Saga !


In My Mailbox (266)



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Mes acquisitions de la semaine

21/01/2017

Les Animaux Fantastiques de J.K. Rowling

Quatrième de couverture

Il est rare qu’une maison de sorciers ne compte pas dans sa bibliothèque un exemplaire des Animaux fantastiques. Désormais, les Moldus vont avoir à leur tour la possibilité d’apprendre où vit le Quintaperd, ce que mange le Puffskein et pourquoi il vaut mieux ne pas laisser dans le jardin une soucoupe de lait destinée à un Knarl…

Mon avis

Les Animaux fantastiques, ce saint graal à l’heure actuelle puisqu’il n’a pas été réédité en vu du film portant le même nom. Mais il devrait l’être dans quelques mois (normalement en mars) donc pour ceux qui veulent le découvrir sans trop galérer, soyez patient !

Il s’agit d’un documentaire / bestiaire sur les animaux qui peuplent le monde magique des sorciers. Ce livre est à « l’origine du film » mais évidemment ne vous attendez pas à y trouver ici le scénario dudit film, cela n’a rien avoir. D’ailleurs le livre du scénario existe uniquement en VO (pas de VF en tout cas) et c’est celui là : Fantastic Beasts and Where to Find Them : The Original Screenplay.

Newt Scamander, mieux connu sous le nom de Norbert Dragonneau en France, est à l’origine d’un documentaire sur les animaux fantastiques et dont voici une copie spécialement publiée pour les moldus. Tout cela est expliqué dans une première partie avant de voir le bestiaire à proprement parlé. On y voit notamment le fait qu’il avait fallu débattre auparavant avec l’ancien Ministère de la magie de ce qu’était un « animal fantastique ». En effet, les centaures sont-ils considérés comme des animaux alors qu’ils sont aussi à moitié humain et conscient ? Il en va de même pour les sirènes, etc.

Cette première partie est intéressante et nous permet de voir un aspect plus politique sur l’univers magique créé par J.K. Rowling. Il est expliqué aussi pourquoi ce documentaire a été écrit et pourquoi il a été rendu accessible aux moldus. Puis nous avons enfin accès au bestiaire, c'est-à-dire un dictionnaire qui donne quelques informations sur chacune des créatures existantes, notamment sur leur dangerosité, leur physique et caractéristiques principales.

C’est intéressant et rapide à lire et j’ai bien aimé mais il faut avouer que ce n’est pas un livre indispensable. C’est un petit plus sur l’univers mais pas nécessaire, on peut parfaitement se cantonner aux Harry Potter qui sont bien plus intéressants car on a une vraie histoire. il s’agit ici d’un petit bonus pour les fans pour en savoir plus sur les créatures mais il n’y a pas de scénario, ce n’est pas un roman. C’est important de le savoir sans quoi la déception risque d’être grande et l’intérêt s’amenuiser lorsqu’on le découvre en le lisant.

Des notes écrites par Harry, Ron ou Hermione égayent un peu le texte, même si elles ne sont pas nombreuses. Cela permet de faire un petit clin d’œil sur notre trio de choc et de renouer avec la série à l’origine de tout cela.

En bref, Les Animaux fantastiques est un livre intéressant mais pas indispensable de lire. C’est un petit bonus sur l’univers magique en se focalisant sur les animaux existants dans l’univers. De quoi nous replonger dans ce monde génialissime si l’on a déjà lu tous les tomes d’Harry Potter. Un livre pour les fans uniquement mais pas quelque chose de primordial à lire.

Vous aimerez aussi

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...